Certification Zend Framework


Suite à mon passage de la certification Zend Framework, quelques conseils pour les éventuels futurs candidats.

En premier lieu, il est plus que recommandé de consulter (et plutôt plusieurs fois qu’une) le document de préparation à la certification (« ZF Certification Study Guide« ) proposé sur le site de Zend. En 200 pages, vous aurez un condensé de tous les éléments requis. Autre document qui peut s’avérer utile, celui rédigé par Rob Allen (« Zend Framework Certification Refresher« ) qui est un rappel des notions principales de Zend Framework. Bien sûr, cela ne dispense pas de consulter la documentation officielle afin d’avoir connaissance de tous les détails de l’implémentation des classes.

Cela va sans dire, une pratique du framework est également essentielle. Et en particulier de toutes les classes concernant le MVC au sens large (accès à la base de données, aides de vues, formulaires…).

Très important, n’oubliez pas non plus de réviser les recommandations ZF sur le style du code PHP à adopter. Les classes pour l’utilisation des services web comme REST, SOAP et XML-RPC sont aussi à connaître.

Il est également obligatoire de retenir les différentes manières d’utiliser les méthodes. Très souvent, il est en effet possible pour un même paramètre de passer soit un objet soit un tableau ou bien encore le nom d’une classe. Vous devez connaître ces différents moyens de réaliser la même chose.

Pour résumer, cette certification ne m’a pas parue plus difficile (ni plus facile d’ailleurs) qu’une autre comme la certification Linux LPI. Les 90 minutes pour répondre aux 75 questions rédigées en anglais ne sont pas de trop, certaines questions nécessitent davantage de réflexion parce que les réponses proposées sont parfois très proches mais il n’y a pas de question destinée à « piéger » le candidat. Seul petit bémol, j’ai trouvé dommage de ne pas avoir la note finale, vous savez juste que vous avez obtenu la certification. Il serait intéressant d’avoir au moins une idée de son niveau et surtout de savoir dans quelles sections vous devez approfondir vos connaissances.

Publicités

Gestion d’un cache SQL sous Zend Framework


  • Introduction

Nous allons voir comment éviter l’envoi inutile de requêtes SQL identiques lors de l’exécution d’un script PHP utilisant Zend Framework. L’idée est de mettre en cache le résultat de chaque nouvelle requête SQL. Pour ensuite être capable de renvoyer directement le résultat mis en cache dans le cas où les données de la base utilisées par cette requête n’ont pas été modifiées. En effet, si nous sommes capable de vérifier qu’aucun enregistrement des tables concernées par la requête n’a été modifié depuis la mise en cache, nous sommes certain de pouvoir renvoyer directement le résultat en cache puisque la sélection de données sera forcément identique. Attention toutefois, nous partons du principe que les requêtes ne comportent pas de conditions de sélection extérieures aux données elles-mêmes. Une requête qui comporterait par exemple une condition sur l’heure courante pourrait voir son résultat changer même si les données sur lesquelles portent la requête ne sont jamais modifiées. Il vous faudra donc veiller à utiliser à bon escient ce mécanisme de cache.

Lire la suite